la classification des arbres et des plantes (taxonomie)

La taxonomie: la classification des arbres et des plantes

 

La taxonomie des arbres et des plantes (est la science qui trouve, décrit, classifie et nomme les plantes. Chaque arbre et chaque plante est classifié à partir de leur famille jusqu’à leur espèce. Voici les 7 niveaux de classification des arbres et des plantes. À titre d’exemple, nous allons classifier le chêne rouge et l’épinette blanche tout au long du texte.

 

Le règne

 

Le règne est le premier niveau de classification des arbres et des plantes. Les arbres sont des végétaux, il font donc parti du règne végétal. Tous les arbres, sans exception, font parti du règne végétal.

 

Végétal = Plantae

 

Exemple chêne rouge:

Règne: Plantae (végétal)

 

Exemple épinette blanche:

Règne: Plantae (végétal)

 

La division (phylum)

 

C’est sur ce niveau que se différencie les connifères (gymnosperme) des feuillus (angiosperme). Gymnosperme signifie que l’ovule n’est pas recouvert contrairement aux angiosperme où l’ovule est recouvert par l’ovaire.

 

Connifères = gymnosperme = Gymnospermae (Cycadophyta, Ginkgophyta, Gnetophyta ou Pinophyta)

Feuillus = angiosperme = Magnoliophyta

 

Exemple chêne rouge:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Magnoliophyta (angiosperme)

 

Exemple épinette blanche:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Pinophyta (gymnosperme)

 

La classe

 

Il ya 3 classes majeures sur ce 3e niveau de classification. Les conifères (gymnosperme) communs au Québec font partis des pinopsida. Les feuillus (angiosperme) sont subdivisés en 2 classes distinctes, les monocotylédones (Liliopsida) et les dicotylédones (Magnoliopsida). Les monocotylédones sont la classe des plantes possédant seulement un cotylédon (feuille nécessaire à la production de fruits) sur la jeune pousse. Les dicotylédones possèdent 2 cotylédons.

 

Monocotylédones = Liliopsida: les palmiers, les bananiers, les orchidées et les graminées.

Dicotylédones = Magnoliopsida: la grande majorité des feuillus nord américains.

Pinopsida: tous les conifères du Québec

 

Exemple chêne rouge:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Magnoliophyta (angiosperme)

Classe: Magnoliopsida (dicotylédones)

 

Exemple épinette blanche:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Pinophyta (gymnosperme)

Classe: Pinopsida 

 

L’ordre et la famille

 

L’ordre est le 4e niveau de classification tandis que les familles (5e niveau) sont les subdivisions des ordres.  Les familles regroupent les genres ayant de fortes similitudes au niveau anatomique (fruits et fleurs semblables). Par exemple, le Caryer  (Carya spp.)  et le Noyer (Juglans spp.font partis du même ordre (juglandales) et de la même famille (juglndaceae).

 

Exemple chêne rouge:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Magnoliophyta (angiosperme)

Classe: Magnoliopsida (dicotylédones)

Ordre: Fagales

Famille: Fagaceae

 

Exemple épinette blanche:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Pinophyta (gymnosperme)

Classe: Pinopsida 

Ordre: Pinales

Famille: Pinaceae

 

Genre

 

Le genre est le 6e niveau de classification des plantes, il regroupe tous les espèces ayant plusieurs caractéristiques en commun. Tous les  noyers, par exemple, produisent des noix pour se reproduire. Le système de reproduction est un trait en commun des noyers parmi plusieurs autres. Les arbres d’un même genre peuvent se croiser facilement mais ne croise pas nécessairement avec des arbres d’un autre genre. Les érables ont souvent été croisés pour obtenir des caractéristiques spécifiques.

 

Exemple chêne rouge:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Magnoliophyta (angiosperme)

Classe: Magnoliopsida (dicotylédones)

Ordre: Fagales

Famille: Fagaceae

Genre: Quercus

 

Exemple épinette blanche:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Pinophyta (gymnosperme)

Classe: Pinopsida 

Ordre: Pinales

Famille: Pinaceae

Genre: Picea

 

L’espèce

 

L’espèce est le dernier niveau de classification des arbres et des plantes. Il est formé du genre et de l’épithète spécifique aussi appelée le nom spécifique. Le nom spécifique viens en 2e rang dans le nom de l’espèce.

 

 

Exemple chêne rouge:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Magnoliophyta (angiosperme)

Classe: Magnoliopsida (dicotylédones)

Ordre: Fagales

Famille: Fagaceae

Genre: Quercus

Nom (épithète) spécifique: Rubra

Espèce: Quercus rubra

 

Exemple épinette blanche:

Règne: Plantae (végétal)

Division (phylum): Pinophyta (gymnosperme)

Classe: Pinopsida 

Ordre: Pinales

Famille: Pinaceae

Genre: Picea

Nom (épithète) spécifique: Glauca

Espèce: Picea glauca

 

Conclusion

 

La classification des arbres et des plantes permet aux arboriculteurs de bien identifier et d’ordonner les essences d’arbres. Facilitant ainsi le diagnostic en cas d’attaque par des insectes ou maladies. La maladie hollandaise de l’orme, par exemple, s’attaque aux ormes indigènes au Québec et non à une espèce d’orme uniquement.