plantation d'arbre Sherbrooke

 

Comment planter un arbre?

 

La plantation d’arbres peut sembler facile mais, en fait, il ne s’agit pas d’une opération aussi simple qu’elle en a l’air. Pour assurer la réussite d’une plantation d’arbres, il est important de bien suivre les étapes. Nous avons rédigé cet article dans le but de bien vous diriger dans vos projets de plantation et de vous aider à réussir chaque mise en terre de vos végétaux. 

 

 

1— Avant la plantation d’un arbre, le choix de l’arbre et de son emplacement

Évidemment, avant de commencer à creuser un trou pour y déposer l’arbre, il faut le choisir! Lors du choix de l’arbre en pépinière, il est important de connaître les contraintes avec lesquelles il faut jongler.

 

Quelques questions à se poser :

 

– Dans quelle zone de rusticité est-ce que je demeure?

– Dans quel type de sol l’arbre sera-t-il planté?

– Fera-t-il face aux vents dominants?

– Est-ce que le terrain est bien drainé ou plus humide?

– Est-ce que je veux un arbre à grand déploiement ou un arbre de style arbustif?

– À quelle distance des bâtiments sera-t-il planté?

 

Après avoir répondu à ces questions, il est temps de se présenter dans une pépinière engageant des horticulteurs qualifiés. Ils sauront vous diriger vers la bonne essence d’arbre pour votre situation.

 

Le choix de l’emplacement de l’arbre va de pair avec le choix de l’essence. Il ne serait pas logique de planter un érable argenté à 1,5 m de la maison alors qu’un lilas japonais pourrait faire l’affaire à cet endroit.

2— L’achat de produits de qualité

Lors de la plantation d’arbres, il est primordial de choisir des produits de première qualité pour garantir l’enracinement et la survie de l’arbre.

 

La terre :

La meilleure terre pour la plantation d’un arbre est une terre à jardin. La terre à jardin est en fait de la terre noire à 75 % et 25 % de compost. Le compost apporte de la matière organique, élément essentiel à la survie des végétaux.

 

Les mycorhizes :

Les mycorhizes sont des petits champignons qui se trouvent dans le sol naturellement. Ces champignons aident les transferts de minéraux et d’eau entre le sol et les racines. Ils sont toutefois peu présents dans les sols souvent pauvres en milieu urbain. C’est pourquoi nous en rajoutons pour favoriser l’enracinement des arbres.

 

Paillis de cèdre :

Pour le paillis, c’est un produit assez standard. Il suffit de choisir la couleur de paillis de cèdre qui vous convient le mieux!

 

Tuteurs et sellettes :

Nous recommandons de planter deux tuteurs de 7′ en acier par arbre. La sellette est une broche d’acier galvanisé recouverte avec une bande de caoutchouc en son centre. La bande de caoutchouc empêche les blessures au tronc.

 

 

3— Creuser le trou

Le moment tant attendu est enfin arrivé! Il est maintenant le temps de creuser le trou à l’endroit désiré. Le trou doit être assez profond pour nous permettre de rajouter au moins 6  » de bonne terre au fond de la cuve et que les racines les plus près de la surface soit égale au niveau du sol. Pour la largeur, plus le trou est vaste, plus les racines auront de la facilité à se développer dans de la bonne terre.

Plantation d'arbre à Sherbrooke

 

4— Le brossage des racines

Lorsque l’on sort l’arbre de son pot, on voit presque tout le temps des racines qui semblent tourner en rond autour de la motte. Il est TRÈS important de les brosser vigoureusement avec un gant ou un sécateur pour les décoller de la motte de l’arbre. Si l’on ne le fait pas, les racines peuvent continuer de pousser en tournant autour de la motte et d’étrangler l’arbre…

 

5— Mettre l’arbre de niveau

Pour mettre l’arbre de niveau, il faut mettre la couche de bonne terre au fond de la cuve de plantation. Par la suite, on dépose dans le trou. On met l’arbre de niveau en compactant de la terre sous la motte de l’arbre. On réajuste tant que le tronc de l’arbre n’est pas assez droit à notre goût.

plantation d'arbre Sherbrooke

 

6— Planter l’arbre

On saupoudre ensuite les mycorhizes sur les racines et dans le fond de la cuve. On met ensuite de la terre et on compacte vigoureusement avec les pieds en tournant autour de l’arbre. On remet des mycorhizes, de la terre, on compacte et ainsi de suite jusqu’au niveau du sol.

 

7— Faire la cuvette

Après avoir planté l’arbre, il faut faire une cuvette pour faciliter l’arrosage de l’arbre. Cette étape est assez simple, il suffit de faire un beigne en terre tout le tour du tronc de l’arbre. La cuvette doit avoir environ 2’6  » de diamètre.

 

8— Planter les tuteurs et installer la sellette

Les tuteurs doivent être plantés à l’intérieur de la cuvette. L’idéal est de les planter d’au moins 2′ dans le sol pour être sûr qu’ils soient assez solides. Nous attachons ensuite la sellette le plus haut possible sur le tuteur tout en évitant qu’elle ne frotte sur des branches. On l’entoure autour du tronc et la rattachons à l’autre tuteur avec un autre bout de broche. Il ne faut pas la mettre trop serré pour éviter de blesser le tronc de l’arbre.

9— Ajouter le paillis

Il est maintenant le temps d’ajouter le paillis dans la cuvette. L’épaisseur de paillis idéal est de 3  » ou 4  ». Il faut toutefois s’assurer que le paillis ne touche pas le tronc de l’arbre pour le laisser respirer.

 

10— L’arrosage

L’arbre est bien planté, il est temps d’arroser. Le premier arrosage se doit d’être généreux, mais pas trop non plus. Il faut que le paillis et la terre soient bien humides autour de la motte de l’arbre. Il est recommandé d’arroser 1 fois par semaine s’il n’y a pas de pluies abondantes pour la première année.

C’est terminé!

Voilà vous savez maintenant comment planter un arbre comme un pro! N’oubliez pas d’enlever les tueurs, sellettes, cuvettes et le paillis après la deuxième année suivant la plantation. Les sellettes et les tuteurs peuvent briser le tronc s’ils sont laissés trop longtemps après la plantation de l’arbre.

 

Bonne plantation d’arbres!