Les différentes formes d'arbre

 

Le port de l’arbre

 

Ce qu’on appel le port de l’arbre est en fait la forme qu’un arbre prend naturellement. Les différentes formes d’arbre s’expliquent par la génétique des arbres. Les conifères ont une dominance apicale forte ce qui leur donne cette forme conique avec une flèche terminale unique. La dominance apicale est le terme utilisé pour décrire la capacité d’une flèche terminale d’un arbre à dominer les autres pousses de l’arbre. Les pins sont les conifères avec la dominance apicale la plus faible. Ils ont une cime généralement plus arrondie que les autres résineux. En général, les feuillus ont une faible dominance apicale.

 

Le port de l’arbre est à considérer lors de la plantation d’arbre. Dans un endroit restreint, un arbre avec un port colonnaire ou fastigié est l’idéal. Lorsqu’il y a beaucoup d’espace, on peut planter sans soucis, un arbre de forme évasée ou étalée. Le port est un des premiers critères étapes de sélection lorsque l’on veut planter le bon arbre au bon endroit.

 

Les différentes formes d’arbre

port étalé

Port Étalé:

Le port étalé est une caractéristique des essences d’arbre ayant une dominance apicale très faible.

 

Exemples d’arbre avec un port étalé: Févier d’Amérique ou Févier épineux (Gleditsia triacanthos)

Bouleau Jaune (Betula alleghaniensis)

 

 

port évasé

Port Évasé:

Les essences d’arbres ayant un port étalé n’ont pas une dominance apicale forte et ont souvent de longues branches primaires qui se dirigent vers la cime de l’arbre.

 

Exemples d’arbre avec un port évasé: Orme d’Amérique ou Orme blanc (Ulmus americana)

Érable argenté (Acer saccharinum)

 

 

port fastigié

Port fastigié:

Les arbres avec un port fastigié sont étroit et assez pointu à leur cime. Ils ont une dominance apicale forte.

 

Exemples d’arbres avec un port fastigié: Chêne pédonculé fastigié (Quercus robur  »fastigiata »)

Peuplier de lombardie ou Peuplier noir d’Italie (populus nigra)

 

 

port globulaire

Port globulaire:

Le port globulaire est aussi une forme d’arbre appartenant aux essences d’arbres avec une dominance apicale faible.

 

Exemples d’arbre avec un port globulaire: Érable de Norvège (Acer platanoides)

Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum)

 

 

port pleureur

Port multi-troncs:

Le port multi-troncs est une caractéristique de plusieurs arbres ayant une dominance apicale faible.

 

Exemples d’arbre avec un port multi-troncs: Bouleau gris (Betula populifolia)

Érable ginnala ou érable de l’amour (Acer ginnala)

 

 

port pleureurPort pleureur:

Les arbres ayant un port pleureur sont tous des feuillus à faible dominance apicale excepté quelques cultivars de conifères.

 

Exemples d’arbre avec un port pleureur: Saule pleureur

Bouleau verruqueux pleureur (Betula pendula  »youngii »)

 

 

 

port pyramidal

Port pyramidal:

Les essences d’arbre à port pyramidal on une dominance apicale moyenne. Ils n’ont pas de flèche terminale unique mais conserve une forme générale plus pointue.

 

Exemples d’arbre avec un port pyramidal: Tilleul européen ou Tilleul à petites feuilles (Tillia cordata)

Frêne Blanc ou frêne d’amérique (Fraxinus americana)

 

 

 

port colonnaire

Port colonnaire:

Les arbres avec un port colonnaire sont des arbres étroit avec une dominance apicale assez élevée.

 

Exemples d’arbre avec un port colonnaire: Thuya occidental  »smaragd » (Thuya occidentalis  »smaragd »)

Ginko biloba  »menhir » (Ginko biloba  »menhir »)

 

 

 

port conique

Port Conique:

La plus part des arbres à port conique sont des conifères. Ils sont les essences d’arbre avec la dominance apicale la plus forte.

 

Exemples d’arbre avec un port conique: Sapin baumier (Abies balsamea)

Épinette blanche (Picea glauca)

 

 

 

Respecter les formes naturelles des arbres

 

Certaines essences d’arbres sont facilement identifiable seulement en se fiant à leur port. Le pin blanc, par exemple, domine la canopée des forêts Québécoises, on le reconnait facilement de loin avec sa cime étalée. L’orme d’Amérique est aussi facilement identifiable grâce à sa forme en parapluie.

 

Les arbres poussent naturellement avec une certaine forme. Cette forme ou port fait partie de la génétique de l’arbre. Lors de l’élagage d’arbre, il est important de conserver cette forme naturelle. Même si on ne respecte pas la forme de l’arbre de l’entretien des arbres, il retrouvera sont port caractéristique par lui même après quelques années. L’étêtage est à éviter à tout prix si on veut conserver la santé et le port naturel des arbres.

 

 

 

Photos: Caractérisation des arbres en milieu urbain par Daniel Allard.